L’étude posturale peut être divisée en deux orientations étroitement liées: le bike sizing et le bike fitting. Pendant longtemps et encore maintenant, ces deux notions ont été confondues. Le plus facile, afin que nous parlions de la même chose, est de vous expliquer comment j’utilise ces deux termes.

En commençant par le résumé:

  • le bike sizing et la méthode utilisée en vue de l’achat d’un nouveau vélo
  • le bike fitting se fait avec votre vélo actuel.

Comme vous le comprendrez, si mes explications sont assez claires, un bon bike sizing devrait précéder le bike fitting.

En résumé d’abord pour les pressés: le bike sizing est l’art et la science de déterminer votre position idéale afin de ne pas vous tromper lors de l’achat du vélo et de ses composantes. C’est la position que vous pouvez maintenir longtemps sans baisse de rendement liée à des gênes ou des douleurs.

 

 

Au tout début, le bike sizing consistait à simplement mesurer la longueur de l’entre-jambe afin de déterminer la bonne taille de cadre. On s’est vite aperçu que cette mesure n’était pas suffisante et pouvait servir tout au plus à évaluer la hauteur de selle. La longueur des jambes n’était pas en relation proportionnelle avec la hauteur du tronc ou à longueur des bras,on a plus tard ajouté à ces mesures d’autres données anthropométriques. Deux facteurs restent cependant négligés: la souplesse du cycliste ainsi que sa capacité à pouvoir maintenir la position imposée par les résultats fournis par les formules.

 

Entre-temps, le bike sizing a beaucoup évolué; il est devenu dynamique. L’outil utilisé est un fit-bike (ou size-bike) permettant, pendant que le cycliste pédale, de modifier dans tous les sens la position de la selle et du cintre. Un changement de selle, de guidon et de longueur des manivelles est instantané afin que vous puissiez aisément en comparer l’effet. La méthode ici utilisée est basé sur le protocole F.I.S.T (Fit Institute Slowtwitch) afin de vous faire voyager par plusieurs position pour au final d’arriver à VOTRE position. C’est celle qui correspond à votre type de pratique, votre morphologie, votre souplesse en prenant en compte vos éventuelles pathologies et votre historique traumatique.

Ne vous trompez pas lors de l’achat de votre nouveau vélo. Nombreux sont les cyclistes ayant choisi le vélo en fonction du look ou en étant victime du marketing ou d’une proportion. Ne pouvant pas y être à l’aise, ils ont dû le revendre à perte. Ce n’est pas vous qui devez vous adapter au vélo. Vous devez pouvoir acheter d’emblée le vélo qui est adapté à vous. Une base de données puissante de plus de 100 marques et plus de 10.000 modèles nous permettra de trouver votre vélo. À la suite de cette séance, une liste des modèles choisis ainsi que vos cotes vous sont remises afin que vous puissiez immédiatement commander votre vélo avec la longueur de potence, la hauteur de spacers nécessaires et la longueur des manivelles idéale. Votre vélociste en sera reconnaissant.

Les limites du bike sizing:

  • Les cotes fournies peuvent différer de votre vélo définitif, les composantes (selle, cintre, leviers et pédales, …) étant probablement différents. L’idéal est donc d’optimiser votre position une fois que vous aurez effectué quelques sorties avec votre nouveau vélo.
  • Ne peuvent être proposée que des marques dont les mesures stack & reach sont fournies en plus des angles du tube de direction et du tube de selle. Ces valeurs sont nécessaires pour la trigonométrie appliquée.
  • Le sizing fonctionne très bien pour les vélos de route, de triathlon et de contre-la montre; il n’est malheureusement pas applicable aux VTT. Pourquoi? En comparant les géométries, vous constatez l’énorme variété en ce qui concerne les angles du tube de direction et du tube de selle. À cela s’ajoute les diverses forme de cintre montées sur les VTT. On y ajoute les types de pratique et le manque d’informations fournies par certains constructeurs et se rend vite compte qu’après avoir défini votre position, il est impossible de dresser une liste de vélos qui y correspondent. Par contre, si vous avez un modèle en tête et que les informations fournies sont suffisantes, il est possible de calculer les positions possibles et de les simuler sur le fit-bike.

Petite précision:  Les composantes sont prises en considération pour les calculs, mais le choix des couleurs  et du modèle précis en fonction de votre budget ne fait pas partie du bike sizing!

Théoriquement, à un cycliste d’1 m 80 pourrait convenir un cadre entre 54 à 58 (S-XL), en fonction de la marque. Comment cette différence est-elle possible? Pour deux raisons:

  • Vous l’avez lu plus haut: à cause des proportions morphologiques. Qu’on ait de longues jambes et un tronc court ou l’inverse fait rapidement passer d’une taille à une autre.
  • Si vous comparez les géométries des différentes marques et la taille nominative du cadre, vous constaterez que tous les fabricants ne mesurent pas les hauteurs et longueurs de leurs cadres de la même manière, ce qui explique qu’on peut se retrouver avec un vélo trop petit ou trop grand si on change de marque mais qu’on tient à garder son 56. À l’époque, les tubes horizontaux des cadres étaient effectivement horizontaux et un 56 chez une marque était aussi un 56 chez une autre. Avec l’arrivée des cadres « sloping », dont le tube horizontal n’était plus horizontal, cela a changé. Malheureusement la croyance est restée que la taille du cadre est toujours mesurée de la même manière. 

 

Un de mes formateurs, Dan Empfield, a proposé en 2003 une toute nouvelle nomenclature, qui représente la seule vraie manière de mesurer un cadre. Deux mesures permettent de déterminer la hauteur et la longueur d’un cadre. Le stack est la hauteur du haut du tube de direction par rapport au centre du pédalier; le reach est la distance horizontale de ce même point par rapport au pédalier. Aujourd’hui, tous les fabricants qui se respectent fournissent ces deux valeurs dans leur tableau de géométrie.

Quelle est l’utilité de ces deux valeurs?

  • Pour le client: le rapport stack/reach donne une idée du type de vélo; iI ira de valeurs en-dessous de 1,4 pour un vélo orienté « course » à des valeurs au-dessus de 1,5 pour un cadre orienté « endurance ».
  • Pour le bike fitter: ces valeurs sont nécessaires afin de pouvoir prescrire au cycliste le vélo qui lui convient avec les composantes adéquates.

Ce qui a encore beaucoup évolué est la variété des géométries. Pratiquement tous les fabricants proposent maintenant dans leur catalogue des géométries allant de la géométrie « course » à la géométrie « endurance ». La variété est actuellement tellement grande qu’à l’exception des cyclistes très grands ou très petits, personne n’a plus besoin d’un cadre sur mesure. Par contre, pour les cyclistes sensibles à la réactivité de leur vélo et voulant un vélo correspondant le mieux possible à leur type de pratique, à leur poids et bien entendu à leur morphologie, il existe de très bons artisans sachant exploiter à merveille les propriétés des matériaux utilisés.

 

Vous pourriez commander votre vélo sans connaître vos coordonnées exactes, mais c’est risqué, l’intégration des câbles dans le cockpit étant de plus en plus courante. Les vélos de route ayant souvent un cintre monobloc, il est conseillé de connaitre ses coordonnées HX et HY (reach et stack du cintre) par rapport au pédalier en plus des coordonnées SX et SY pour la selle par rapport au même point.

 

Pour les vélos de triathlon et contre-la-montre, la taille indiquée du cadre ne veut plus dire grand chose sur la position dans laquelle il vous permettra de rouler. Encore maintenant, certains vous conseilleront de prendre une taille en-dessous de votre vélo de route. C’est plutôt risqué comme généralisation! Sans sizing préliminaire, vous risquez d’acheter un vélo qui ne vous permettra pas de rouler dans votre position idéale.

Avant l’achat d’un tel type de vélo,  il est impératif  de connaître son Pad X (Arm pad reach) et Pad Y (Arm pad stack), les coordonnées des repose-coudes.  Le but du bike sizing est de les déterminer afin d’ensuite les utiliser pour dresser une liste de vélos permettant d’y arriver: « bike presciption ».  Vous aurez compris que le coût d’une telle démarche est infime par rapport à la sécurité de ne pas se tromper de vélo.

 

En résumé d’abord pour les plus pressés: le bike fitting est l’art et la science d’adapter au mieux votre vélo et ses composantes afin de vous offrir la meilleure position possible permise par votre matériel.

La philosophie reste la même que celle du bike fitting: trouver une harmonie entre vous et votre vélo et trouver le meilleur équilibre entre rendement et confort. La différence est que pour le fitting,  vous venez avec votre vélo et c’est sur lui que se feront les réglages. Selon les besoins, il n’est pas exclu que nous utilisions également le fit-bike, qui présente l’avantage de pouvoir changer plus rapidement que sur votre vélo certains paramètres tels que la longueur des manivelles, la selle, le cintre, les prolongateurs.

L’analyse vidéo est utilisée pour:

  • sa rapidité par rapport à l’œil humain
  • mieux visualiser de quoi on parle (ralenti, arrêt sur image, mesure d’angles, …)
  • mieux comparer position initiale et position finale
  • sauvegarder les données pour un usage ultérieur

En fonction de la formule choisie, des capteurs de pression sur le selle permettent:

  • de localiser avec précision et de quantifier les appuis du bassin sur la selle
  • d’évaluer la mobilité et la stabilité du bassin sur la selle
  • d’apprécier si votre selle convient à votre morphologie et à votre pratique.

Les limites du fitting:

  • Votre vélo: Si un bon sizing a été fait, votre fitting aura également toutes les chances d’être bon. Il faudra ici principalement prendre en compte les différences de composants par rapport aux sizing et procéder au fine-tuning. Par contre si un sizing n’a pas été fait et que votre vélo n’a pas une géométrie (taille, type) qui vous correspond, il y a moyen d’adapter au mieux, éventuellement en changeant l’une ou l’autre composantes, mais cela peut malheureusement se faire au détriment de la maniabilité du vélo.
  • Vous: Le vélo peut être adapté au mieux sur place, parfois en plusieurs étapes. Par contre, il ne serait pas honnête de vous promettre que si vous aviez des soucis de santé, il vont être éliminés par le fitting. Il se peut que vous deviez en plus travailler votre souplesse, faire du renforcent musculaire spécifique, consulter tout de même un médecin ou un thérapeute.