Optimizing Cycling

Ce qui vous attend ici est une étude posturale dynamique, individualisée et professionnelle afin de vous aider à pratiquer votre sport dans les meilleures conditions possibles. Vous recherchez confort et performance en minimisant le risque de blessure? Vous ne vous sentez pas à l’aise ou présentez des gènes ou des douleurs sur votre vélo? Je serais heureux de vous aider, quel que soit votre niveau et type de pratique.

La méthode que je vous propose est dynamique, ceci à deux points de vue:

  • Cela pourra vous surprendre; je ne me sers guère de mesures de membres. L’étude posturale se fait dans le mouvement, en pédalant sur votre propre vélo sur un rouleau d’entraînement fixe ou sur un fit bike. Après quelques tests fonctionnels et en vous voyant pédaler, j’aurai une idée de ce qu’il y a lieu d’améliorer. Les outils utilisés, l’analyse vidéo et les capteurs de pression sur la selle sont ici des aides appréciables. Il existe bien entendu d’autres technologies utilisées dans le monde du bike fitting, mais le résultat doit primer sur l’outil et je veux éviter que trop de technologie me fasse perdre de vue le plus important: vous.
  • Vous êtes impliqué dans le processus. Vos sensations seront importantes pour guider les corrections nécessaires. Mieux vous pourrez les décrire, plus notre coopération sera efficace, car c’est en grande partie sur notre coopération que s’appuie le succès de l’étude posturale. L’art du fitting consistera à jongler avec les observations objectives et les sensations subjectives. C’est ce qui rend chaque séance unique et chaque étude posturale passionnante.
Chargemente en cours de…

 

Plus de confort : moins d’effort : moins de blessures

ou

Sur l’importance d’une étude posturale dynamique

 

Seulement 2% des cyclistes ont besoin d’un vélo sur mesure. En revanche, une position sur mesure, il en faut une à tout le monde (Bernard Hinaut). En effet, une bonne position est la base de toute pratique cycliste. Vous voulez être plus performant? Une de mes formules préférée et appliquée est: confort + efficacité = performance.

Au début, les études posturales étaient principalement demandées par les cyclistes particulièrement ambitieux. Les cyclistes de loisir ne s’y osaient pas, pensant faussement qu’ils n’étaient pas assez bons pour cela ou qu’ils n’en avaient pas besoin. Cela a beaucoup changé, particulièrement au cours de la dernière décennie, avec le nombre croissant de cyclistes et la compréhension de l’importance d’une position adaptée à pratique.

C’est le vélo qui doit être adapté à vous, et non l’inverse. L’étude posturale consiste à analyser la position et la technique du cycliste sur son vélo ou un fit bike afin de les optimiser pour un rendement optimal et afin de minimiser le risque de blessure de surcharge. Elle place le cycliste au centre de l’analyse et tente d’atteindre une harmonie entre lui et son vélo. Sa position optimale et biomécaniquement correcte  sera orientée par:

  • ses particularités morphologiques (taille, souplesse, mensurations, asymétries, …)
  • sa stabilité (avoir des jambes puissantes mais une mauvaise stabilité du bassin et du tronc équivaut à tirer au canon à partir d’un canoë)
  • son historique traumatologique (traumatismes directes, lésions de surcharge, chirurgie, …)
  • son historique sportive (expérience, évolution, …)
  • sa pratique (de loisir à compétition, route, VTT, Triathlon, cyclo-cross, randonnée, ….)
  • ses ambitions (à court ou à long terme)
  • ses sensations (gênes, douleurs, efficacité, …)
  • sa technique (la technique influence la position et inversement)

Optimiser l’interaction entre le cycliste et son vélo est le facteur clé pour la meilleure performance. Il est inconcevable de pouvoir être efficace sans confort. Bien entendu, l’aérodynamisme n’est pas perdu de vue. Dans la même optique: il faut que la position aérodynamique  soit suffisamment confortable pour pouvoir être maintenue. Il faut qu’après la séance la majeure partie de votre force vous serve à vous propulser, pas à  être gaspillée afin de maintenir une position qui ne vous convient pas. Les triathlètes le savent: une position leur permettant d’être plus rapides sur le vélo mais les empêchant de bien courir ensuite n’est pas souhaitée. 

Pour cette raison une étude posturale sérieuse est incontournable et la demande croît avec l’augmentation des passionnés. Il est rapporté que 85% des cyclistes pourraient être victimes de lésions de surcharge. Quand on compte le nombre de tours de manivelles en une heure (3.600 pour une fréquence de pédalage de 90 tours par minute) et le nombre d’heures que nous aimons passer sur le vélo, on comprend vite qu’une mauvaise position peut causer les dégâts.

L’étude posturale a donc pour but également de prévenir ce type de lésion. Dans le cas où le mal est déjà fait, elle peut aider à en déceler la cause. C’est donc souvent une étape incontournable du traitement car un traitement limité à la symptomatologie est la plupart du temps voué à l’échec. Si le diagnostic a été posé de manière correcte et que le traitement prescrit n’a pas abouti à un résultat satisfaisant, il est souvent nécessaire de rechercher les causes des plaintes du patient cycliste autre part: au niveau de son vélo et de ses réglages; également en examinant sa technique.

L’étude posturale est un voyage et ne devrait pas être terminée après la première séance. Bien entendu, chacun réagissant différemment aux adaptations, nous restons en contact après la séance. Certains réglages devront se faire de manière progressive. Vous allez également inévitablement changer, évoluer. Vous le savez pour l’avoir ressenti. Votre poids change, votre souplesse évolue au cours de la journée, votre travail et autres activités influencent vos sensations. Vous faites un break prolongé et vous ne vous reconnaissez plus et vous ne reconnaissez plus votre vélo et votre position.

En ce sens, l’étude posturale est un voyage, et je serais heureux que nous l’entreprenions ensemble.